Site web du Congrès

INSCRIVEZ VOTRE VILLE, REGION OU ASSOCIATION NATIONALE

En deux étapes, partagez les réponses développées par votre ville, votre région ou votre association nationale pour surmonter la crise COVID-19.

BOÎTE À OUTILS

La Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, a publié une boîte à outils à l’intention de l’ensemble des gouvernements européens sur le respect des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit pendant la crise du COVID-19.

Boîte à outils COVID-19 (disponible en plusieurs langues)

Accueil Villes et régions Turquie Union des municipalités de Turquie (UMT) Exemples de bonnes pratiques des municipalités de la nouvelle crise COVID-19

Exemples de bonnes pratiques des municipalités de la nouvelle crise COVID-19

https://www.tbb.gov.tr/en/
La pandémie COVID-19, qui a entraîné de nombreux changements radicaux, notamment dans le domaine des soins de santé, ainsi que dans la vie politique, économique, sociale, culturelle et individuelle à partir du début de 2020, est devenue un problème mondial en très peu de temps.
 
Depuis le 11 mars 2020, la Turquie a pris rapidement des mesures sérieuses grâce à une coopération efficace avec toutes les institutions et organismes publics et privés nationaux et locaux concernés afin d'empêcher l'entrée et la propagation de l'épidémie dans le pays.  L'Union des municipalités de Turquie et les municipalités membres gèrent cette crise efficacement en coopération avec le gouvernement.
 
Les mesures de protection et de soutien ont commencé à être prises progressivement par le gouvernement aux niveaux national et local pour ralentir la propagation du COVID-19 parmi les citoyens, et surtout pour arrêter la propagation du virus. En cette période de crise, la Turquie a également apporté son soutien à plus de 80 pays, en envoyant de l'aide et en échangeant des expériences médicales.

La Turquie continue avec succès à lutter contre la pandémie de COVID-19, de sorte que le nombre de nouveaux cas, de décès et de patients en soins intensifs diminue progressivement depuis la première semaine de mai[1].